Exposition: « Mes années sixties » d’Hugues Vassal

Dernière mise à jour Par

Mes Sixties

Du 17 janvier au 10 février 2012, le légendaire reporter photographe Hugues Vassal expose « Mes années sixties » à l’Institut français de Beyrouth au Liban.


Michel Puech publie dans La lettre de la photographie, lettre quotidienne en français et en anglais.« En fait, cette exposition aurait dû avoir lieu à Washington puisqu’elle devait faire suite à celle sur Edith Piaf réalisée à New York le en avril 2010 » explique Hugues Vassal.. ».

 

« Mes années sixties résume en quarante photos N&B – pour un tiers en  50×75 cm  pour le reste en 30×45 cm –  la fin de ma carrière à la rédaction de l’hebdomadaire France-Dimanche et mes débuts d’associé-fondateur de l’agence Gamma. »

 

Au bout de cinquante ans de travail, Hugues Vassal donne depuis quelques années un nouvel essor à sa carrière de photographe en multipliant les expositions. Il a récemment exposé ses photographies de la cours du Shah d’Iran à Los Angeles.

Après quelques essais comme mannequin, il débute en photographie dans les années 50 comme reporter de faits divers. En 1955, une rencontre avec Edith Piaf va lui apporter la notoriété dans le monde de la presse.
Il travaille alors pour France-Dimanche qui est à l’époque un hebdomadaire à grand tirage. Il devient le spécialiste du show business des années 1960, on le surnomme « l’abominable homme des coulisses ». Il photographie les fiançailles de Rainier de Monaco, Jayne Mansfield, Gary Cooper à Paris, Franck Sinatra et Yul Brynner à Monte-Carlo, Johnny Halliday, Sylvie Vartan, Mireille Mathieu, Jacques Brel, Georges Brassens, Dalida… Des reportages qui, avec ceux de Léonard de Rémy photographe de plateau de cinéma, vont permettre à l’agence Gamma d’assurer les premières fins de mois.
Car fin 1966, Hugues Vassal a rencontré les autres membres-fondateurs de l’agence Gamma. A côté des reportages « people », il passe aux figures politiques de l’époque et à des reportages à l’étranger : de l’apartheid en Afrique du Sud à la révolution culturelle en République Populaire de Chine. Il publie ses images dans les plus grands magazines du monde.
Aujourd’hui, à plus de 70 ans, il conserve une forme physique étonnante doublée d’une sérénité étonnante chez ce bouillant personnage. On le sent heureux, apaisé et entièrement tourné vers la transmission de ses expériences. « Ce que je désire montrer dans cette exposition c’est le travail et l’évolution de ma carrière sur une quinzaine d’années. Une carrière sans fin, si ce n’est l’Autre qui nous amène vers le Grand Tout. »
Généreux, ses photographies exposées à Beyrouth seront mises en ventes au profit de la Fondation pour l’enfance Kfar Sama. Pour nos lecteurs beyrouthins, le vernissage aura lieu le 17 janvier à 18h30 !
Michel Puech

Links
http://www.huguesvassal.com/
http://www.akg-images.fr/fr/photographes/reporters/vassal-hugues
http://www.puech.info

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.