De Réalités à l’agence TOP

De 1946 à 1978, le mensuel d’actualité illustré Réalités  a publié les regards de très grands photographes. Anne de Mondenard a été la commissaire d’une exposition à la Maison Européenne de la Photographie (MEP) qui du 16 janvier au 30 mars 2008, a remis en lumière ce magazine et ses photographes.

Jean-Philippe Charbonnier (1921-2004) qui fut « metteur en image » au journal Libération de la Résistance, y collabora de 1950 à 1974. Edouard Boubat (1923-1999) se vit confier dès 1950 par Bertie Gilou, directeur artistique, un travail sur les artisans de Paris. Ils furent rejoints par Michel Desjardins, Alain Valtat, Jean Noël Reichel, Jean-Louis Swiners etc, comme photographes salariés de ce magazine.

La place prépondérante de la photographie servie par une mise en page élégante a toujours été la marque de ce mensuel où l’on trouve les contributions, entre autres d’Henri Cartier Bresson, Robert Capa, William Klein ou Richard Avedon.

Durant la période dite des « trente glorieuses », je m’en souviens parfaitement, il était le mensuel « chic » que mon père Jean Puech, marchand de journaux à Troyes, mettait de coté pour sa clientèle de médecins, avocats, dentistes ou journalistes. Une sorte de GEO avant que l’heure des voyages lointains « low coast » soient à la portée de presque toutes les bourses.

La Société d’Etude et de Publication Economique (SEPE) appartenant au groupe Hachette éditait ce magazine et d’autres comme le très connu Connaissance des Arts.

Au début des années 70, la Photothèque Réalités, devenue  l’agence Top avait pour vocation la revente des reportages des magazines de la SEPE et la diffusion et la commercialisation des photos réalisées par les photographes salariés de la SEPE. Dans le même temps la parution de Réalités  fut arrêtée. La télévision en couleur avait pris le relais pour faire rêver la middle class.

En 1977, l’Agence TOP est vendue à l’agence Rapho  fondée en 1933 par Charles Rado, et ré-ouverte en 1946 sous la direction de Barbara et Raymond Grosset. En décembre 2000, les agences Rapho et TOP rejoignent le Groupe Hachette Filipacchi Media (Groupe Lagardère), devenu Hachette Filipacchi Photos (HFP), puis le Groupe Eyedea avec les problèmes que l’on sait, et que vous pouvez suivre sur ce blog.

Michel Puech
Samedi 27 février 2010

Prolonger
Exposition à la MEP
Exposition Réalités – un mensuel illustré des Trente Glorieuses

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.