[RP] Jeunes Loups in Le Monde

Mis à jour le 29 mai 2020 par Redaction

Par Michel Guerrin – Publié Le Monde du 28 janvier 1985

SYGMA, Sipa et Gamma ne sont pas les seuls à fournir des photos aux journaux et magazines. Régulièrement, de nouvelles agences, plus ou moins ambitieuses et spécialisées, voient le jour.

En 1980, Michel Puech lance la Compagnie des reporters, tout en rachetant les archives de Viva, une des agences les plus intéressantes des années 70. La fusion Compagnie-Viva n’a pas été facile, les deux groupes de reporters ayant des conceptions différentes de la photographie. Aujourd’hui, l’agence est encore déficitaire, ses activités étant réparties entre les ventes d’archives, le magazine et la photo industrielle et publicitaire.

En 1981, de jeunes photographes créent Collectif, qui, comme son nom l’indique, est une coopérative de reporters. Bénéficiant du renouvellement du personnel politique en mai 1981, l’agence réalise rapidement une jolie percée en couvrant l’actualité politique, économique et sociale.
Dans un secteur où les clichés sont souvent ternes sans originalité, Collectif innove, soigne ses images, modifie les angles de prises de vue. On attend maintenant de l’agence, qui a bien supporté le départ d’un de ses principaux reporters, Jacques Torregano, pour l’agence Sipa, des images du monde entier et des grands reportages sur l’actualité internationale.

L’évènement de l’année 1984 est la création de Black Stark France, filiale d’une des plus anciennes agences américaines. C’est la première fois que les Américains investissent en France dans une agence de photo-magazine. Autour de 4 millions de francs pour la première année. Pour réaliser des grands sujets d’actualité, Black Star a ” débauché ” sept reporters expérimentés de l’agence Sipa. Expérience à suivre.
Plus modeste est la création par l’agence corse Kyrnea d’un bureau parisien, avec à sa tête Pascal Frey, ancien vendeur de Magnum. L’agence est spécialisée sur la Méditerranée et notamment l’Espagne et l’Italie.

Restent enfin les agences d’actualité et d’illustration comme Rapho et Rush. Mais surtout Magnum, qui est toujours considérée comme la plus prestigieuse des agences du monde. Un pool de photographes impressionnant. Une rigueur et un parti pris sans faille dans l’image. Le reportage en noir et blanc réalisé par Sebastiao Salgado en Éthiopie, où il a photographié les ravages de la famine, est un modèle du genre. Des images que la télévision ne pourra jamais saisir.
Magnum n’est pas une grosse agence comme Sygma. C’est une grande agence.

M. G.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.